La revue du Comptoir

La Revue du Comptoir, n°2 : « Populisme ou barbarie »

La Revue du Comptoir est de retour ! Après le succès de notre première édition papier (qui sera disponible en version numérique très prochainement), votre équipe de serveurs volontaires a souhaité continuer sur sa lancée en vous proposant un nouveau numéro rempli de réjouissances révolutionnaires. Vous pouvez recevoir votre exemplaire chez vous en passant commande en bas de cette page ou en le retrouvant dans une de nos librairies-partenaires dont la liste se trouve également en bas de cette page.

Pour que les petites bourses puissent aussi en profiter, on rapetisse en longueur et en largeur mais, pas d’inquiétude, on reste sur un contenu tout aussi dense, étalé sur une centaine de pages.

Cette année, notre plat principal s’intitule « Populisme ou barbarie ». On vous y donne les ingrédients pour analyser les ressorts d’un courant critique politique remontant au XIXe siècle et réinstallé récemment sur l’échafaud des chiens de garde du système démocratique.

« Notre populisme associe un moyen – la lutte de classe – à une fin bien précise : la vraie démocratie sociale. »

On a pris l’apéritif avec Jean-Claude Michéa, qui se classe au rang de nos habitués de Comptoir, mais aussi avec le biographe de Léon Bloy François Angelier, l’historien de la Sécurité sociale Michel Étiévent, l’historienne Michelle Zancarini-Fournel et les auteurs de Du narcissisme de l’art contemporain Alain Troyas et Valérie Arrault.

Comme en 2016, notre revue comprend des hors-d’œuvres sociétaux et des desserts culturels.

Au menu cette année

Société

  • « La Sécu a été entièrement bâtie dans un pays ruiné grâce à la seule volonté militante », un entretien avec Michel Étiévent, l’historien né dans la maison d’Ambroise Croizat, le seul ministre du Travail qui fut ouvrier et fondateur de la Sécurité sociale à la Libération.
    Par Alizé Lacoste Jeanson.
  • « Notre-Dame-des-Landes : passer à l’offensive », un reportage dans la zone à défendre du pays nantais.
    Par Kevin Amara.
  • « Plaidoyer pour un exode urbain », une proposition pour fuir les villes-monde.
    Par Noé Roland.
  • « Réapprendre à manger pour un socialisme gourmand », parce que la table est éminemment politique et culturelle.
    Par Romain Masson.
  • « Un Progrès contre-nature », le constat de notre dépendance au pétrole pour comprendre que les solutions écologiques ne peuvent être que d’ordre global et politique.
    Par Vincent Froget.
  • « D’un islam identitaire à un islam populaire et social », un retour sur l’histoire de l’islam au XXe siècle pour comprendre la crise identitaire vécue par de nombreux musulmans et une plongée dans le Coran pour se ré-approprier la lutte contre le capitalisme et la question sociale.
    Par Ludovic Alidovitch.

Dossier « Populisme ou barbarie »

  • « Leur populisme et le nôtre », la mise au point.
    Par Kévin Boucaud-Victoire.
  • « Le populisme est la nouvelle lutte des classes », pour mieux comprendre ce qui se joue entre “nous” et “eux”
    Par Aesra Legrand.
  • « Il est temps d’apprendre à réhabiliter le populisme », un retour historique et théorique sur une notion bien malmenée.
    Par Jean-Claude Michéa, notre habitué de Comptoir.
  • « Médias : qui a peur du grand méchant peuple ? », la démonstration, exemples à l’appui, de pourquoi et comment « pour des élites médiatiques de plus en plus hors-sol, s’intéresser aux classes populaires est au mieux étrange, au pire suspect. »
    Par Frédéric Santos
  • « Pour une république démocratique, sociale et souveraine », plaidoyer pour une démocratie radicale, parce que « notre populisme associe ainsi un moyen – la lutte de classe – à une fin bien précise : la vraie démocratie sociale. »
    Par Kévin Boucaud-Victoire.
  • « L’émotion populaire est une réaction spontanée guidée par le sens de ce qui est juste« , un entretien avec Michelle Zancarini-Fournel.
    Par Romain Masson.
  • « Aux sources populaires des nouveaux modes de vie », l’analyse du retour au social.
    Par Thomas Milan.
  • « Éloge révolutionnaire des bistrots », pour mieux saisir pourquoi « Le comptoir est le parlement du peuple ».
    Par Galaad Wilgos.
  • « Impôt et peuple : une histoire d’amour chaotique », le récit historique d’un de nos outils de souveraineté populaire.
    Par AU RL.
  • « Penser l’État et le peuple dans le monde arabe d’aujourd’hui », une réflexion sur les notions de “peuple” et d’“État” dans la foulée des révolutions arabes.
    Par Adlene Mohammedi.

Culture

  • « S’il n’avait pas eu la foi chrétienne, Bloy aurait posé des bombes », un entretien avec François Angelier sur la métaphysique hallucinée de Léon Bloy
    Par Sylvain Métafiot.
  • « “La conspiration” de Paul Nizan : post-mortem d’une génération aliénée », l’analyse intemporelle de l’ambition politique par l’auteur des Chiens de garde.
    Par Shathil Nawaf Taqa.
  • « Rendre le théâtre au peuple », une introduction au théâtre de l’opprimé pour comprendre que l’art n’est qu’un miroir de la société.
    Par Kevin Amara.
  • « En art, pour l’instant, le capitalisme mène la danse », un entretien avec Alain Troyas et Valérie Arrault, les auteurs de l’essai Du narcissisme de l’art contemporain qui a récemment ouvert le débat dans les pages du journal La Décroissance.
    Par Mikaël Faujour.

La revue est sortie le 23 septembre 2017 et elle sera très prochainement distribuée dans des librairies aux quatre coins de la France. Nous mettrons à jour la liste de nos librairies-partenaires ici même.

Le prix de vente est de 8€ l’unité, et l’envoi nous coûte 3,20€.

Pour recevoir votre exemplaire chez vous, vous pouvez le commander ici même dès à présent. Nous vous l’enverrons sous sept jours après confirmation de votre commande. Pour passer commande, il suffit de régler directement par :

  • carte bancaire en cliquant ici (il s’agit d’une plateforme de paiement en ligne sécurisé, mise à disposition gratuitement par HelloAsso)
  • chèque à l’ordre de La Revue du Comptoir et à envoyer au 3, rue Girardot – 93170 Bagnolet (n’oubliez pas de nous indiquer votre adresse au dos de votre lettre)
  • espèces par mandat cash à envoyer à La Revue du Comptoir au 3, rue Girardot – 93170 Bagnolet (n’oubliez pas de nous indiquer votre adresse au dos de votre lettre)

Pour toute commande de plus d’un exemplaire, veuillez nous contacter par mail à l’adresse larevueducomptoir@gmail.com. Merci !

Catégories :La revue du Comptoir, n° 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s