Archives d’Auteur

Le Comptoir

Blog socialiste, républicain, anti-utilitariste, décroissant écologiste qui considère avec Balzac que « Le comptoir d'un café est le parlement du peuple ».

Le monde arabe déchu d’Amin Maalouf

Si nous connaissons l’écrivain franco-libanais Amin Maalouf pour ses romans historiques tels que « Samarcande » ou « Léon l’Africain », qui nous ont plongés dans les merveilles de l’Orient millénaire, sa série d’essais sur le monde contemporain mérite tout autant notre attention. Dans « Le dérèglement du monde » (2009) puis dans « Le […]

À Saint-Brieuc, la transition écologique à l’épreuve des aménageurs de pavillons et des élus incompétents

Pour montrer l’incompétence des élus et fonctionnaires à (essayer de) répondre à la catastrophe climatique en cours, il n’y a qu’à se pencher : à tous les échelons, ils abondent. Exemple en Bretagne, à Saint-Brieuc, ville qui se dépeuple mais où la municipalité fait construire des lotissements résidentiels […]

George Orwell et les philosophes

L’écrivain anglais George Orwell a toujours été méfiant de toute forme de pensée très abstraite, d’où sa méfiance de la philosophie. En France, sa re-découverte s’est pourtant faite grâce à des philosophes tels que Jean-Claude Michéa, Jean-Jacques Rosat ou Bruce Bégout. C’est la notion de common decency qui […]

Climat, le désir de sécession des riches

Nous vivons une période profondément anxiogène. La crise environnementale actuelle semble une crise de fin du monde. Tout laisse à croire que sans un véritable tournant, tout pourrait s’effondrer : nos modes de vie, l’organisation sociale et économique, le confort de la société moderne (déjà réservé à une […]

Les shots du Comptoir – Octobre 2019

Au Comptoir, nous lisons. Un peu, beaucoup, passionnément. Contre la dictature de l’instant, contre l’agitation de l’Internet et des écrans, contre la péremption annoncée et la critique avortée. Sans limite de genre ni de style, de l’essai au théâtre en passant par l’autobiographie ou le roman, nous faisons […]

L’écologisme comme désamour du monde

« Nos enfants nous accuseront ? Qu’à cela ne tienne, n’en faisons pas. » Fort de sa fatuité doublée d’illettrisme, l’écologisme bon genre, urbain et connecté, n’en finit pas de nous asséner ses solutions innovantes et disruptives « pour sauver la planète ». Dernière lubie en date : refermer le registre des […]